MySpace

Facebook

Flickr

Youtube

Twitter

Alexandrina

D. Léger

 

Je t'ai quitté en 53

Choisit le béton plutôt que le bois

Suivant les autres qui cherchaient mieux

Je défiais la coutume de mes aïeux

 

Tout risqué, abandonné

Laissé ce qui fut bâtit aux intempéries

Et parmi les coyotes aux grandes gueules

Tu te défendais seul


Et ce vent qui sifflait dans les ormes du Nord-Ouest

M'a plissé la peau me parfumant de sagesse

Dans les coins de ma mémoire

En plein jour ou dans le noir

Alexandrina, c'est toi que je vois

 

Même si tes enfants t'aiment toujours

Saches que personne ne sera de retour

Ton nom n'est plus que des chemins arrières

Où sont effondrés les pont laissés derrière

 

Pourtant je défriche encore ailleurs

Malgré la peine et les gouttes de sueur

Tes prières se sont perdus dans la ville

L'espoir ne tient plus qu'à un fil

 

Auprès des ruines de la maison

Y a ce vent du Nord-ouest

Qui me joue les airs de nos veilles chansons

 

 


             CHAVIRÉ

album cover

 




Productions Koonaky

Caisses populaires acadiennes

Musicaction

Nouveau-Brunswick