MySpace

Facebook

Flickr

Youtube

Twitter

À Claire Fontaine

paroles et musique : D. Léger

 

Jackie Vautour est le seul habitant du village de Claire Fontaine qu’on n’a pas réussi à exproprier pour créer le parc Kouchibougouac au Nouveau-Brunswick.

 

Chanson inspirée du film Kouchibouguac, l’histoire de Jackie Vautour et des expropriés, Prod. Vic Pelletier inc. et Bellefeuille Production

 

À Claire Fontaine m'en allant promener

Je croise un homme qui a le cœur indompté

Immortel comme une statue dans un parc national

Il est chez lui et veut que les autres s’en aillent

 

À la claire fontaine nous allons promener

J'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné

C’est sur ces rives qu’il a grandi où il pêche des coques

Où depuis 40 ans il rêve à une autre époque


Claire Fontaine ; Il y a longtemps que je t’aime

Jamais je ne t’oublierai

 

Hier le pays des côtes était paisible

À part la gigue que dansaient les hommes libres

Mais on a déraciné le chêne et l’on a exproprié

La claire fontaine est devenue brouillée

 

Mais à Claire Fontaine lui voulut résister

Comme s’il incarnait un vautour acharné

Faut de la ténacité pour rester ici

Aller encore ailleurs non merci

 

Il m’explique en rôdant dans les parages

À partir du cimetière du village

La mort est la seule justice ici-bas sur terre

Le seul terrain à nous est six pieds sous terre

 

Et entretemps il passe à l’histoire

Et grâce à lui se perpétue la mémoire

C’est le dernier des Mohicans, il se considère comme Métis

Et ça lui coûte encore de grands sacrifices

 


             CHAVIRÉ

album cover

 




Productions Koonaky

Caisses populaires acadiennes

Musicaction

Nouveau-Brunswick